Comité directeur

Coprésidentes
Tania Janaudis-Ferreira,
BScPT, MSc, PhD

Dr. Tania Janaudis-Ferreira est professeure assistante de l’École de physiothérapie et d'ergothérapie à l’Université de McGill. Elle a reçu son diplôme de physiothérapie à l’Université Pontificale Catholique de Campinas au Brésil en 1999 et elle a complété sa maitrise (2005) et son doctorat (2010)

dans le domaine de la réhabilitation pulmonaire pour individus souffrant de maladies pulmonaires chroniques à l’Université de Umeå en Suède. De 2006 à 2007, elle a été physiothérapeute à l’Hôpital juif Albert Einstein à São Paulo, Brésil et elle a  travaillé avec des patients divers, dont des receveurs de transplantation. Pendant trois ans (2012-2015), elle s’est dédiée à sa recherche dans le domaine de la réhabilitation pulmonaire  au Centre de soins de santé West Park à Toronto. 

 

Elle a initié sa recherche dans le domaine de la réhabilitation des greffés en 2011 au Centre de soins de santé Sunnybrook à Toronto avec le programme de réhabilitation St. John, le seul programme dédié aux patients receveurs de transplantation d’organes solides au Canada. En 2013, elle a été co-investigatrice principale d’une bourse de planification financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), qui avait pour but d’établir des priorités de recherche dans le domaine de l’exercice physique et la réhabilitation pour les candidats et les receveurs d’organes. Dr. Janaudis-Ferreira est présentement co-investigatrice principale d’une bourse des IRSC pour sensibiliser l’importance de l’entrainement physique chez les candidats et les receveurs de transplantation. Elle est membre du groupe paramédical de la Société Canadienne de Transplantation, investigatrice avec le Programme National de Recherche en Transplantation du Canada  (PNRTC) et cofondatrice de CAN-RESTORE.

Sunita Mathur,
BScPT, MSc, PhD 

Dr. Sunita Mathur est physiothérapeute et professeure assistante dans le département de physiothérapie de l’Université de Toronto. Elle a complété son doctorat à l’Université de la Colombie-Britannique (2006) en physiologie de l’exercice, où elle a débuté sa recherche en transplantation

pulmonaire. Son travail de doctorat a soulevé encore plus son intérêt pour le domaine de l’exercice et de la transplantation. Sa recherche actuelle à l’Université de Toronto se concentre sur le dysfonctionnement des muscles squelettiques des personnes recevant une greffe pulmonaire. Elle mène plusieurs projets de recherche utilisant une combinaison d’imagerie de muscles squelettiques et des évaluations fonctionnelles dans le but de comprendre comment le dysfonctionnement des muscles contribue à une tolérance de l’exercice dans le cas des receveurs de transplantation pulmonaire. Dr. Mathur collabore étroitement avec le Programme de transplantation pulmonaire de Toronto du Réseau universitaire de santé.

 

Avec Dr. Janaudis-Ferreira, elle est co-investigatrice principale d’une bourse de planification (2013) et d’une bourse de diffusion d’information (2015) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) servant à établir des priorités de recherche et s’assurant de diffuser les meilleures évidences cliniques sur l’exercice et la réhabilitation des candidats et des receveurs d’organes solides. Elle est membre du groupe paramédical de la Société Canadienne de Transplantation, investigatrice avec le Programme National de Recherche en Transplantation du Canada  (PNRTC) et cofondatrice de CAN-RESTORE.

 

 

 

 

Membres
Tom Blydt-Hansen, MD, FRCPC 

 

Dr. Tom Blydt-Hansen a reçu son degré médical de l’Université de McGill en 1992. Il a été formé en pédiatrie et en néphrologie à l’Hôpital de Montréal pour enfants et il a été davantage entrainé dans le domaine de la recherche en transplantation à l’Université de Californie, Los Angeles. Il a commencé sa carrière à l’Université de Manitoba comme néphrologue pédiatrique et il a été chef de section de néphrologie de 2005 à 2014. Il est présentement directeur du programme de transplantation multi-organes à l’Hôpital des enfants de Colombie-Britannique et il est investigateur du PNRTC. Il est ex-président de la Société Canadienne de Transplantation ainsi qu’un chercheur clinique établi. De plus, il est co-investigateur de plusieurs études menées à de multiples centres et financées nationalement, telles que CAN-RESTORE, STOPP, CKiD, iCARE, ABLE et PNRTC qui intègrent activement le modèle de recherche dans les pratiques cliniques. Son programme de recherche se concentre sur la caractérisation des phénotypes de blessures d’allogreffe rénale en utilisant un profilage urinaire. Il est l’un des investigateurs dirigeant dans l’étude de PROBE, une étude financée par les IRSC menée dans de multiples centres, qui a pour but d’identifier des biomarqueurs urinaires non invasifs de rejet d’allogreffe dans le cas des transplantations rénales pédiatriques.

 

Robin Deliva, BScPT, MSc 

 

Robin Deliva est une physiothérapeute travaillant pour le programme de transplantation cardiaque et pulmonaire dans le Centre de transplantation et de médecine régénérative SickKids affilié à l’Université de Toronto. Robin a fait une maitrise en physiologie et a subséquemment complété son degré de physiothérapie à l’Université de Toronto où elle est conférencière au département de thérapie physique. Elle est activement impliquée dans des associations professionnelles de transplantation, incluant la Société Canadienne de Transplantation (SCT) où elle a siégé au comité du Groupe paramédical dans les dernières quatre années et elle fait partie du comité des bourses du SCT depuis trois ans. C’est une bénévole active dans les activités concernant les dons d’organes, incluant l’Initiative d’implication des écoles secondaires de Toronto, un programme destiné à éduquer les étudiants du secondaire à propos des dons d’organes et les transplantations. Elle a aussi été gérante bénévole pour l’équipe canadienne des jeunes participant aux Jeux mondiaux à Bangkok, Thaïlande en 2007 et à Queensland, Australie en 2009. Ses intérêts de recherche incluent le neurodéveloppement, ainsi que les bénéfices à long terme de l’exercice sur les jeunes receveurs d’organes.

 
Lorraine Hamiwka, MD, FRCPC

 

Dr. Lorraine Hamiwka est une neurologue pédiatrique à l’Hôpital des enfants de l’Alberta et elle est professeure associée dans le département de pédiatrie à l’école de médecine de l’Université de Calgary. Ayant une formation additionnelle dans les transplantations pédiatriques rénales, elle est directrice du Programme de transplantations pédiatriques rénales. Elle participe dans multiples comités du programme de transplantation de l’Alberta du Sud en contribuant surtout avec son expertise dans les greffes rénales. Elle est directrice du programme d’entrainement des résidents en néphrologie pédiatrique (RCPSC), elle siège au département du conseil de consultation sur l’éducation pédiatrique et elle investigatrice pour le PNRTC. Également, elle siège le Comité de néphrologie pédiatrique en transition pour les services d’adultes à l’Hôpital des enfants de l’Alberta. Elle est membre exécutif du groupe pédiatrique de la Société canadienne de transplantation, qui est l’Association nationale des professionnels de transplantation pédiatrique. Présentement, elle est engagée en tant que chercheuse et investigatrice dans deux projets de recherche canadiens sur la transplantation rénale qui sont financés par les IRSC: PNRTC et PROBE.

 

À cause de son intérêt envers l’influence de l’activité physique et du mode de vie sur les patients pédiatriques souffrant de maladies rénales chroniques, elle est actuellement membre de CAN-RESTORE ainsi que du comité de réhabilitation rénale de Calgary. Elle continue à s’impliquer tout autant dans la recherche ainsi que dans les initiatives locales afin d’encourager les patients et les jeunes adultes ayant reçu une transplantation rénale à s’engager régulièrement dans des activités physiques, comme une partie de leurs soins médicaux.

​​

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon

© 2014 by the CDTRP

All rights reserved