Pour les professionnels de la santé

 

Cette page contient de l’information pour les professionnels de la santé et de l’exercice. La page comprend les composantes d'un programme d'exercice pour les candidats et les receveurs de transplantation ainsi que les méthodes utilisées pour l'évaluation de ceux-ci.

 
Les composantes d’un programme d’exercice

L’entrainement physique peut jouer un rôle intégral dans la pré- et post-réhabilitation des candidats et des receveurs de transplantation. Des guides cliniques pour la réhabilitation de transplantation n’existent pas encore, étant donné le besoin de recueillir plus de preuves cliniques afin de les développer. L’information dans cette section représente l’opinion consensuelle des membres du comité directeur et elle se base sur les résultats de ces deux publications (disponibles en anglais seulement):

  • Trojetto T, Elliott RJ, Rashid S, Wong S, Dlugosk K, Helm D, Wickerson L, Brooks D. Availability, characteristics, and barriers of rehabilitation programs in organ transplant populations across Canada. Clin Transplant. 2011;25:571-8. (link to publication)

 

  • Didsbury M, McGee R, Tong A, Craig J, Chapman J, Chadban S, and Wong G. Exercise training in solid organ transplant recipients: A systematic review and meta-analysis. Transplantation. 2013;95:679-687. (link to publication)

 

L’équipe

Le programme de réhabilitation de transplantation sera soutenu par une équipe multidisciplinaire consistant d’un médecin spécialiste en transplantation, d’un infirmier, d’un thérapeute physique, d’un diététicien, d’un travailleur social, d’un psychologue et d’un coordinateur. Des inhalothérapeutes, des ergothérapeutes, des physiologistes de l’exercice ainsi que des kinésiologues peuvent être également impliqués dans le processus.

Accès au programme

Les programmes d’exercice peuvent être fournis afin d’être exécutés en consultation externe, dans un milieu hospitalier ou à la maison. Ces programmes devraient être disponibles avant et après la transplantation.

 

Composantes du programme 

Les programmes de réhabilitation de transplantation devraient inclure un entrainement physique et une formation de sensibilisation. La partie sensibilisation devrait éduquer le patient à propos des bénéfices de l’exercice et des raisons pour la limite de celui-ci. Aussi, il faudrait inclure une explication sur la progression de l’exercice, les principes de la conversion de l’énergie, ainsi que les stratégies pour modifier le style de vie si nécessaire. L’entrainement consiste d’exercices aérobiques et de résistance, ainsi que d’exercices d’étirements et de flexibilité.

 

Durée du programme

La durée d’un programme de réhabilitation avant la transplantation peut varier entre quelques semaines jusqu’à quelques mois, dépendant du temps d’attente pour la transplantation. La durée de la réhabilitation suite à la greffe peut être entre six et douze semaines.

 

Fréquence, durée et intensité

L’entrainement physique peut être prescrit 2 à 5 fois par semaine. La période d’exercice peut être aussi courte que 15 minutes et le total des sessions peut durer jusqu’à 2 heures. L’intensité de l’exercice peut être déterminée en utilisant les mesures de la fréquence cardiaque, la pression sanguine, la fréquence respiratoire, l’oxymétrie ainsi que l’évaluation de l’effort physique.

Suivi

Un suivi du programme de réhabilitation peut inclure une réévaluation de l’état fonctionnel du patient et de sa formation éducative, ainsi qu’une aide psychologique pour le maintien d’un mode de vie physiquement actif.

Guides et videos d'exercice
 
 
 
 
 
Test de marche de 6 minutes

Développeur: Butland RLA, Pang J, Gross ER, Woodcock AA, Geddes DM. Two-, six, and twelve-minute walking tests in respiratory disease. BMJ. 1982;284:1607-8.

 

Purpose of Test: The 6MWT was originally developed to assess exercise tolerance among individuals with respiratory disease.

 

But de l’exercice: À l’origine, cet exercice était développé afin d’évaluer la tolérance à l’effort parmi les individus avec des maladies respiratoires.


Application/Administration: C’est un test simple et pratique qui requiert un couloir de 30 mètres, mais qui n’exige pas d’équipement ni de formation avancée. Le test de marche de 6 minutes devrait être réalisé à l’intérieur, le long d’un corridor plat et droit avec une surface dure qui est peu utilisée. Il est permis aux individus d’utiliser un outil d’aide pour marcher, s’ils en ont un (ex. : canne, déambulateur). De plus, ils peuvent se reposer s’ils sont essoufflés ou s’ils se sentent trop fatigués pour continuer. La distance parcourue, le nombre de repos ainsi que la durée de ceux-ci durant les six minutes de marche sont mesurés et pris en considération. Il a été trouvé que l’équation suivante représente 49% de la variance dans ce test : Test de marche de 6 minutes = 970.7 + (-5.5 x âge) + (56.3 x sexe), où femelles = 0, males = 1 (Hill, 2011).


Prescription de l’exercice: Les résultats individuels de ce test peuvent être utilisés afin de déterminer l’intensité de l’exercice. Par exemple, les physiothérapeutes peuvent prescrire à un individu de marcher à 80% de leur résultat moyen à ce test de marche pour une certaine durée de temps.

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Publication originale: Butland RLA, Pang J, Gross ER, Woodcock AA, Geddes DM. Two-, six, and twelve-minute walking tests in respiratory disease. BMJ. 1982;284:1607-8.

  • Valeurs normatives: Enright PL, Sherrill DL. Reference equations for the six-minute walk in healthy adults. Am J Respir Crit Care Med. 1998;158:1384-7.

  • Valeurs canadiennes normatives: Hill K, Wickerson LM, Woon LJ, Abady AH, Overend TJ, Goldstein RS, Brooks D. The 6-min walk test: responses in healthy Canadians aged 45-85 years. Appl Physiol Nutr Metab. 2011;36(5):643-9.

  • Standard technique: Holland AE, Spruit MA, Troosters T, Puhan MA, Pepin V, Saey D, McCormack MC, Carlin BW, Sciurba FC, Pitta F, Wanger J, MacIntyre N, Kaminsky DA, Culver BH, Revill SM, Hernandes NA, Andrianopoulos C, Camillo CA, Mitchell KE, Lee AL, Hill CJ, Singh SJ. An official European Respiratory Society/ American Thoracic Society Technical Standard: field walking tests in chronic respiratory disease. Eur Respir J. 2014;44:1428-46.

  • Un lien vidéo démontrant comment exécuter le test: http://www.artp.org.uk/en/patient/exercise/6MWT.cfm

  • Usage chez une population de transplantation: Carey EJ, Steidley DE, Aqel BA, Byrne TJ, Mekeel KL, Rakela J, Vargas HE, Douglas DD. Six-minute walk distance predicts mortality in liver transplant candidates. Liver Transpl. 2010;16(12):1373-8.

 

VO2 maximum – test cardio-pulmonaire

But de l’exercice: VO2 max est la mesure du taux maximal de la consommation d’oxygène.


Description: La consommation maximale d’oxygène reflète la capacité aérobique de l’individu.


Application/Administration: Afin de mesurer le VO2 max, un effort physique suffisant en durée et en intensité devrait être produit par l’individu afin de stimuler complètement son système d’énergie aérobique. Ceci est habituellement atteignable à travers un exercice dont l’intensité est progressivement augmentée pendant que la ventilation et les échanges gazeux sont mesurés. Le VO2 max peut être exprimé comme un taux absolu en litres d’oxygène par minute ou comme un taux relatif en millilitres d’oxygène par masse corporelle par minute. Plusieurs protocoles pour mesurer le VO2 max existent. Les plus communs sont le protocole de Bruce, ainsi que le protocole de Bruce modifié pour un tapis de course, utilisé plus souvent pour tester le stress cardiaque. La bicyclette ergométrique est aussi un mode d’évaluation commun.


Prescription de l’exercice: Le physiothérapeute peut utiliser le VO2 max afin de prescrire un programme qui se base sur un pourcentage de la consommation maximale d’oxygène pour chaque exercice individuel. 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • ACSM’s Guidelines for Exercise Testing and Prescription. 9th Edition, 2014. Pescatello LS, Arena R, Riebe D, Thompson PD. Lippincott Williams & Wilkins, Philadelphia, PA. Chapters 4 & 5.

  • Usage chez une population de transplantation: Haykowsky M, Taylor D, Kim D, Tymchak W. Exercise training improves aerobic capacity and skeletal muscle function in heart transplant recipients. American Journal of Transplantation. 2009;9:724-9.

 

 

Vitesse de la démarche

But de l’exercice: C’est une mesure simple de la fonction physique mesurant la vitesse de la démarche sur une courte distance.


Description: La vitesse de la démarche se base sur la performance de l’individu à un test de marche chronométré. Le résultat est calculé en divisant la distance marchée par l’individu par le temps que cela lui a pris de parcourir cette distance.

Application/Administration: Dans un cadre clinique, ce test prend habituellement moins d’une minute à exécuter dans un milieu calme. Plusieurs variations de ce test existent dans la littérature, bien que le test de quatre mètres soit le plus populaire. Sur un chemin plus long, les quatre mètres du milieu sont utilisés afin de calculer la vitesse de l’individu afin d’éliminer les périodes d’accélération et de décélération.  La vitesse de la démarche est divisée en deux mesures : la vitesse préférée et la vitesse maximum. Celles-ci sont souvent calculées en utilisant la moyenne de trois essais.

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Valeurs normatives: Bohannon RW. Comfortable and maximum walking speed of adults aged 20-79 years: reference values and determinants. Age Ageing. 1997;26(1):15-9.

  • La base de données de réhabilitation : (http://www.rehabmeasures.org/Lists/RehabMeasures/DispForm.aspx?ID=901) provides additional information on this test

  • Usage chez une population de transplantation:  Bohannon RW. Prediction of walking performance six months after kidney transplantation. J Phys Ther Sci. 1998;10:57-59.

 

 

Test du lever de chaise - 30 secondes (30 sec STS)

Développeur: Jones CJ, Rekli RE, Beam W. A 30-s chair-stand test as a measure of lower body strength in community-residing older adults. Research Quarterly for Exercise and Sport. 1999;70(2):113-9.


But de l’exercice: Le test du lever de chaise mesure la force du bas du corps.

Description: Le test du lever de chaise prend en note le nombre de fois qu’une personne peut se lever en 30 secondes.


Application/Administration: C’est un test simple qui requiert une chaise avec un dossier droit ou une chaise pliante sans bras de chaise. La chaise est placée contre un mur et le sujet s’assoit au milieu du siège avec les pieds et les épaules larges et les armes tenues proche du torse. À partir de cette position assise, le sujet se lève complètement et se rassoit complètement par la suite. Ceci est répété pendant 30 secondes.

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Publication Originale: Jones CJ, Rekli RE, Beam W. A 30-s chair-stand test as a measure of lower body strength in community-residing older adults. Research Quarterly for Exercise and Sport. 1999;70(2):113-9.

  • Le protocole pour tester la forme physique des ainées et la base de données de réhabilitation: (http://www.rehabmeasures.org/Lists/RehabMeasures/DispForm.aspx?ID=1122) fournit de l’information additionnelle sur le test du lever de chaise.

  • Usage chez une population de transplantation: Bohannon RW, Smith J, Hull D, Palmeri D, Barnhard R. Deficits in lower extremity muscle and gait performance among renal transplant candidates. Arch Phys Med Rehabil. 1995;76(6):547-51.

 

 

Courte performance physique

Développeurs: Guralnik JM, Simonsick EM, Ferrucci L, Glynn RJ, Berkman LF, Blazer DG, Scherr PA, Wallace RB. A short physical performance battery assessing lower extremity function: association with self-reported disability and prediction of mortality and nursing home admission. J Gerontol. 1994;49:M85-M94

 

But de l’exercice: L’objectif de ce test est d’évaluer la fonction des membres inférieurs du corps.

 

Description: Le test est utilisé comme outil pour prédire la possibilité d’handicaps, ce qui peut aider à contrôler la fonction physique chez les ainés ou les individus à mobilité réduite.

Application/Administration: Ce test combine les résultats du test de la démarche, du test du lever de chaise et d’autres tests d’équilibre.

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Publication originale: Guralnik JM, Simonsick EM, Ferrucci L, Glynn RJ, Berkman LF, Blazer DG, Scherr PA, Wallace RB. A short physical performance battery assessing lower extremity function: association with self-reported disability and prediction of mortality and nursing home admission. J Gerontol. 1994;49:M85-M94

  • Le site web du développeur (http://www.grc.nia.nih.gov/branches/leps/sppb/) fournit des instructions compréhensives et de l’information additionnelle sur ce test.

  • Usage chez une population de transplantation: Mendes P, Wickerson L, Helm D, Janaudis-Ferreira T, Brooks D, Singer LG, Mathur S. Skeletal muscle atrophy in advanced interstitial lung disease. Respirology. 2015;20(6):953-9.

 

 

Test chronométré du lever de chaise de Mathias (TUG)

Développeurs: Podsiadlo D, Richardson S. The Timed ‘Up & Go’: a test of basic functional mobility for frail elderly persons. J Am Geriatr Soc. 1991;39:142-8.

 

But de l’exercice: C’est un test utilisé pour évaluer la mobilité, l’équilibre et la performance locomotrice chez les personnes âgées avec troubles de l’équilibre.

 

Description: Cette évaluation a été conçue afin d’estimer facilement le risque de chutes dues à un déséquilibre ou lors des fonctions de mobilité de base.  Le résultat est en fait le temps nécessaire mis à accomplir la tâche.

 

Application/Administration: Ce test est facile à accomplir et demande l’utilisation d’un fauteuil. La tâche consiste dans l’exécution de ce qui suit : le sujet, initialement assis sur le fauteuil, se lève, il marche une distance de trois mètres, il se tourne, il retourne en marchant jusqu’au fauteuil, et se rassoit. Le chronométrage commence lorsque le sujet entend le signal du début et arrête lorsque le patient se rassoit.

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Podsiadlo D, Richardson S. The Timed ‘Up & Go’: a test of basic functional mobility for frail elderly persons. J Am Geriatr Soc. 1991;39:142-8.

  • La base de données de réhabilitation (http://www.rehabmeasures.org/Lists/RehabMeasures/DispForm.aspx?ID=903) donne de plus amples informations sur le test.

  • Usage chez une population de transplantation: Kasbia GS, Farragher J, Kim SJ, Famure O, Jassal SV. A cross-sectional study examining the functional independence of elderly individuals with a functioning kidney transplant. Transplantation. 2014;98(8):864-70.

 

 

Dynamométrie portative

But de l’exercice: Un dynamomètre portatif peut être utilisé afin d’évaluer la force des extrémités supérieures (ex.: biceps) et les extrémités inférieures (ex.: quadriceps). Ce test peut aussi servir pour mesurer la malnutrition (Norman, 2011).

 

Description: La force musculaire est mesurée selon la force produite par le muscle cible et celle-ci peut être comparée à des valeurs normatives.

Application/Administration: Le dynamomètre doit être tenu perpendiculairement au muscle testé et à une distance déterminée de l’articulation.

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • La base de données de réhabilitation (http://www.rehabmeasures.org/Lists/RehabMeasures/DispForm.aspx?ID=1052) fournit de l’information additionnelle sur ce test mesurant la force musculaire.

  • Valeurs normatives Bohannon RW. Reference values for extremity muscle strength obtained by hand-help dynamometry from adults aged 20 to 79 years. Arch Phys Med Rehabil. 1997;78(1):26-32.

  • Indicateur nutritionnel: Norman K, Stobaus N, Gonzalez MC, Schulzke JD, Pirlick M. Hand grip strength: outcome predictor and marker of nutritional status. Clin Nutr. 2011;30(2):135-42.

  • Usage chez une population de transplantation: Van Der Woude BT, Kropmans TJ, Douma KW, Van Der Bij W, Ouwens JP, Koeter GH, Van Der Schans CP. Peripheral muscle force and exercise capacity in lung transplant candidates. Int J Rehabil Res. 2002;25:351-5.

 

 

Test de la répétition maximum (1-RM)

But de l’exercice: Ce test est utilisé pour évaluer la force dynamique maximale de certains groupes de muscles.

 

Description: Une répétition maximum (1-RM) est le poids qui ne peut être soulevé pas plus qu’une fois de la manière acceptée. Cette dernière consiste dans la performance de l’exercice par le groupe spécifique de muscles sans l’utilisation d’élan et sans changement dans la position du corps (autre que la position résultant du mouvement du poids).

 

Application/Administration: Une fois que le sujet a été familiarisé avec le mouvement (fait avant le test), celui-ci soulève un poids qu’il peut soulever 2-5 fois (dépendant du maximum estimé). Après 2-3 minutes de repos, le sujet tente le même exercice avec un poids 5-15% plus lourd. Si le mouvement est réussi, le sujet se repose encore une fois pour 2-3 minutes et répète le processus en augmentant le poids, jusqu’à ce qu’il échoue. La valeur du test rapportée est le poids du dernier soulèvement réussi de la manière appropriée.

 

Prescription de l’exercice: Le test de la répétition maximum est particulièrement utile lors de la prescription de différents exercices : un physiothérapeute peut utiliser les résultats de ce test afin de prescrire un programme d’entrainement basé sur un pourcentage du «maximum» qu’une personne peut soulever pour chaque exercice individuel (American College of Sports Medicine).

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Kraemer WJ, Fry AC (1995). Strength testing: development and evaluation of methodology. In P Maud & C Nieman, DC (1995). Fitness and sports medicine: A health-related approach (3rd ed.). Palo Alto, CA: Bull Publishing.

  • American College of Sports Medicine. American College of Sports Medicine position stand. Progression models in resistance training for healthy adults. Med Sci Sports Exerc. 2009;41(3):687-708.

  • Usage chez une population de transplantation: Mosconi G, Cuna V, Tonioli M, Totti V, Roi GS, Sarto P, Stefoni S, Trerotola M, Costa AN. Physical activity in solid organ transplant recipients: preliminary results of the Italian project. Kidney Blood Press Res. 2014;29:220-7.

 

 
Questionnaires sur l’activité physique (PAQ)

Il existe plusieurs échelles évaluant le niveau d’activité physique. L’échelle de l'activité physique pour les personnes âgées (PASE), le questionnaire international sur l’activité physique (IPAQ) et le court questionnaire évaluant la santé – amélioration de l’activité physique (SQUASH) ont tous été utilisés chez les populations de transplantation. PASE est approprié pour les ainés, tandis que IPAQ peut être utilisé chez les jeunes adultes. Les sections suivantes se concentrent sur PASE et IPAQ – PASE a requiert d’être acheté pour pouvoir l’utiliser, tandis que le téléchargement et l’administration de l’IPAQ est gratuit (voir les liens en dessous).

 

Échelle de l'activité physique pour les personnes âgées (PASE)

Développeurs: Washburn RA, Smith KW, Jette AM, Janney CA. The physical activity scale for the elderly (PASE): development and evaluation. J Clin Epidemiol. 1993;46(2):153-62.

 

But de l’exercice: Cette échelle mesure le niveau de l’activité physique chez les individus âgés de 65 ans et plus.

 

Description: PASE comprend des questions concernant les activités professionnelles, domestiques et les loisirs durant une période d’une semaine. Ainsi, c’est possible de mesurer l’activité physique et d’évaluer l’efficacité des interventions chez les personnes âgées.

 

Application/Administration: PASE contient 12 questions concernant la fréquence et la durée de différentes activités. C’est une autoévaluation qui peut être administrée par téléphone, par courrier ou par personne.

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

 

 

Questionnaire international sur l’activité physique (IPAQ)

Développeur: Craig CL, Marshall AL, Sjostrom M, Bauman AE, Booth ML, Ainsworth BE, Pratt M, Ekelund U, Yngve A, Sallis JF, Oja P. International physical activity questionnaire: 12-country reliability and validity. Med Sci Sports Exerc. 2003;35(8):1381-95.

 

But de l’exercice: C’est une auto-évaluation de l’activité physique chez les adolescents et les adultes.  

 

Description: Ce questionnaire évalue la fréquence et la durée des périodes assises, de la marche, de l’activité d’intensité modérée et de l’activité vigoureuse à travers le temps passé dans les loisirs, dans les tâches domestiques, au travail et dans le transport. Pour chaque domaine d’activité, il est possible d’estimer l’équivalent métabolique d'une tâche (MET) minutes par semaine, l’activité physique totale en MET-min/semaine et le temps passé assis.

 

Application/Administration: Le questionnaire court comprend 7 questions et le long, 27 questions. Les individus doivent se rappeler du temps passé assis et la durée des diverses activités de différentes intensités dans les cinq domaines de la vie durant une période de sept jours. Toutes les versions du questionnaire peuvent être administrées par entrevue téléphonique ou en auto-évaluation.

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Publication originale: Craig CL, Marshall AL, Sjostrom M, Bauman AE, Booth ML, Ainsworth BE, Pratt M, Ekelund U, Yngve A, Sallis JF, Oja P. International physical activity questionnaire: 12-country reliability and validity. Med Sci Sports Exerc. 2003;35(8):1381-95.

  • Site de téléchargement:: https://sites.google.com/site/theipaq/questionnaire_links

  • Usage chez une population de transplantation: Masala D, Mannocci A, Unib B, Del Cimmuto A, Turchetta F, Gatto G, Santoro R, Ettorre GM, Boccia A, La Torre G. Quality of life and physical activity in liver transplant patients: results of a case-control study in Italy. Transplant Proc. 2012;44(5):1346-50.

 

Voici une liste d'autres questionnaires sur l’activité physique qui pourraient être utiles chez une population de transplantation (disponibles en anglais seulement) : http://appliedresearch.cancer.gov/paq/validation.html

 

 

Pédomètres et accéléromètres

But de l’exercice: Les pédomètres et les accéléromètres sont des moniteurs de mouvement utilisés pour évaluer le niveau quotidien d’activité physique.

 

Description: Plusieurs modèles de pédomètres et d’accéléromètres existent, mais ils sont souvent portés à la ceinture et ils sont gardés toute la journée. Le pédomètre est conçu pour  mesurer le nombre de pas d’une personne lors d’une activité ambulatoire. L’accéléromètre a un avantage sur le pédomètre puisqu’il peut distinguer les différents mouvements comme la marche et la course.

 

Application/Administration: Le pédomètre enregistre combien de pas le porteur fait et ceux-ci sont convertis en distance afin d’évaluer le niveau d’activité physique. L’accéléromètre opère en mesurant l’accélération le long de 1 à 3 plans orthogonaux afin de déterminer l’intensité, la fréquence, le type et la durée de l’activité physique.

 

Prescription de l’exercice: Il a été prouvé que les conseils basés sur le pédomètre sont plus efficaces que les conseils standards sur l’exercice dans l’augmentation de niveau d’exercice physique. (Kolt, 2012). La prescription d’exercice en utilisant un pédomètre permet de suivre de façon quantifiable l’activité physique d’un individu, ainsi que de fixer des buts plus réalistes.

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Berlin JE, Storti KL, Brach JS. Using activity monitors to measure physical activity in free-living conditions. Phys Ther. 2006;86(8):1137-1145.

  • Kolt GS, Schofield GM, Kerse N, Garrett N, Ashton T, Patel A. Healthy steps trial: pedometer-based advice and physical activity for low-active older adults. Ann Fam Med. 2012;10(3):206-212.

  • Usage chez une population de transplantation: Wickerson L, Mathur S, Singer LG, Brooks D. Physical activity levels early after lung transplantation. Phys Ther. 2015;95(4):517-25.

 

 

Échelle des activités quotidiennes

Développeurs: Nouri FM, Lincoln NB. An extended ADL scale for use with stroke patients. Clin Rehabil. 1987;1:301-5.

 

But de l’exercice: Cette échelle est utilisée pour évaluer l’indépendance des patients durant les activités quotidiennes.

 

Description: L’échelle comporte 21 points organisés en quatre sections qui peuvent servir comme sous-échelles. Les sections incluent la mobilité, les tâches de cuisines, les tâches domestiques et les activités de loisir.

 

Application/Administration: Le questionnaire peut se faire en auto-évaluation et cela prend entre 5 et 10 minutes pour le compléter.

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Publication originale: Nouri FM, Lincoln NB. An extended ADL scale for use with stroke patients. Clin Rehabil. 1987;1:301-5.

  • Usage chez une population de transplantation: Alavi NM, Aliakbarsadeh Z, Sharifi K. Depression, anxiety, activity of daily living, and quality of life scores in patients undergoing renal replacement therapies. Transplant Proc. 2009;41(9):3693-6.

 

 

Questionnaires sur la qualité de la vie

Plusieurs questionnaires sur la qualité de la vie sont disponibles.  Le questionnaire court 36 (SF-36) est largement utilisé chez différentes populations de patients. Aussi, il existe des questionnaires spécifiques selon la maladie du patient qui peuvent être utiles chez les candidats de transplantation. Le SF-36 peut être acheté sur le site suivant: http://www.sf-36.org.

 

Développeurs: Ware JE, Snow KK, Kosinski M, Gandek B. SF-36 Health Survey: manual and interpretation guide. Boston (MA): The Health Institute, New England Medical Centre; 1993.

 

But de l’exercice: Cette échelle a été conçue comme indicateur de l'état de santé perçu chez différentes populations en général, ainsi que chez des populations spécifiques.

 

Description: Le SF-36 consiste de 36 questions inclues dans huit catégories chacune mesurant le fonctionnement physique, les limitations des tâches en raison de problèmes de santé physique, la douleur corporelle, la perception générale de la santé, la vitalité, le fonctionnement social, les limitations en raison de problèmes émotionnels et la santé mentale. Les résultats dans chacune des catégories varient entre 0 et 100 avec un résultat plus haut indiquant un meilleur état de santé.

 

Application/Administration: Le SF-36 peut se faire en auto-évaluation par des individus âgés de 14 ans et plus ou le questionnaire peut être administré par des intervieweurs en personne ou par téléphone. Le questionnaire prend de 5 à 10 minutes à compléter

 

Références et ressources importantes (en anglais seulement):

  • Ware JE, Snow KK, Kosinski M, Gandek B. SF-36 Health Survey: manual and interpretation guide. Boston (MA): The Health Institute, New England Medical Centre; 1993.

  • Usage chez une population de transplantation: Konidis SV, Hrycko A, Nightingale S, Renner E, Lilly L, Therapondos G, Fu A, Avitzur Y, Ng VL. Health-related quality of life in long-term survivors of paediatric liver transplantation. Paediatrics and Child Health. 2015.20;4:189-94.

 

 

 

OUTILS UTILISÉS POUR L’ÉVALUATION ET/OU LA PRESCRIPTION D’EXERCICE

Le tableau ci-dessous présente les outils qui peuvent être utilisés pour l'évaluation et/ou la prescription d’exercice.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

* - L’information dans cette colonne est basée sur la littérature. Cependant, ces tests pourraient être appropriés pour des candidats et des receveurs adultes  à travers tous les types de transplantations.

# - Les pédomètres et les accéléromètres peuvent être utilisés pour la prescription de programmes de marche.

Ressources additionnelles pour la réhabilitation pré-transplantation

Basées sur la recherche des dernières années, des lignes directrices ont été créées pour les individus en réhabilitation qui ont des maladies chroniques cardiaques, rénales ou pulmonaires. Ci-dessous se trouvent quelques ressources utiles pouvant être utilisées pour la réhabilitation des candidats de transplantation (disponibles en anglais seulement):

Cœur:

Reins

Poumons

 

 

 

Références sur la formation d'exercice chez les patients greffés
 
  • Cortazzo M, Helkowski W, Pippin B, Boninger M, and Zafonte R. Acute inpatient rehabilitation of 55 patients after liver transplantation. Am J Phys Med Rehabil. 2005;84(11):880-884.

 

  • Didsbury M, McGee R, Tong A, Craig J, Chapman J, Chadban S, and Wong G. Exercise training in solid organ transplant recipients: A systematic review and meta-analysis. Transplantation. 2013;95:679-687.

 

  • Gloeckl R, Halle M, and Kenn K. Interval versus continuous training in lung transplant candidates: A randomized trial. J Heart Lung Transplant. 2012;31:934-941.

 

  • Haykowsky M, Taylor D, Kim D, and Tymchak W. Exercise training improves aerobic capacity and skeletal muscle function in heart transplant recipients.  American Journal of Transplantation.  2009;9(4):734-9.

 

  • Ihle F, Neurohr C, Huppmann P, Simmermann G, Leuchte H, Baumgartner R, Kenn K, Sczepanski C, Hatz R, Czerner S, Frey L, Ueberfuhr P, Bittmann I, and Behr J. Effect of inpatient rehabilitation on quality of life and exercise capacity in long-term lung transplant survivors: A prospective, randomized study. J Heart Lung Transplant. 2011;30:912-919.

 

  • Langer D, Burtin C, Schepers L, Ivanova A, Verleden G, Decramer M, Troosters T, and Gosselink R.  Exercise training after lung transplantation improves participation in daily activity: A randomized controlled trial.  American Journal of Transplantation.  2012;12(6):1584-1592.

 

  • Manzetti J, Hoffman L, Sereika S, Sciurba F, and Griffith B. Exercise, education, and quality of life in lung transplant candidates. J Heart Lung Transplant. 1994;13(2):297-305.

 

  • Painter PL, Hector L, Ray K, Lynes L, Dibble S, Paul SM, Tomlanovich SL, and Ascher NL. A randomized trial of exercise training after renal transplantation.  Transplantation.  2002;74(1):42-48.

 

  • Williams T and McKenna M. Exercise limitation following transplantation. Compr Physiol. 2012;2(3):1937-1979.

 

  • Wickerson L, Mathur S, and Brooks D. Exercise training after lung transplantation: A systematic review. J Heart Lung Transplant. 2010;29(5):497-503.

 

 

Remerciements

Des remerciements spéciaux aux physiothérapeutes Nancy Howes (Centre des sciences de la santé de Londres) et Lisa Wickerson (Hôpital général de Toronto) pour leur contribution à la création de cette page.

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon

© 2014 by the CDTRP

All rights reserved