Candidats et receveurs de transplantation QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

 

Ci-dessous vous pouvez trouver les réponses de certaines questions reliées à l’exercice qui sont fréquemment posées par les candidats et les receveurs de transplantation:

 

  1. L’exercice est-il difficile pour les patients greffés?

  2. Pourquoi l’exercice est bénéfique pour les patients greffés?

  3. Est-ce que l’exercice est bon pour moi?

  4. À quelle intensité devrais-je m’exercer? À quelle fréquence? Quels exercices spécifiques dois-je faire ?

  5. Comment savoir si j’en fais trop?

  6. Je dois prendre du poids, mais l’exercice me fera perdre du poids, n’est-ce pas? Pourquoi devrais-je faire de l’exercice?

  7. Je n’ai pas d’énergie. Je ne veux pas perdre le peu d’énergie que j’ai en faisant de l’exercice. Ne devrais-je pas garder mon énergie pour le processus de transplantation? 

  8. Pourrais-je monter et descendre les escaliers pour faire de l’exercice?

  9. Je pense que je devrais essayer de marcher plus souvent sans ma marchette. Je ne veux pas en devenir trop dépendant. Est-ce que c’est la meilleure façon de dépasser mes limites?

  10. Est-ce que c’est une bonne idée de marcher avec des petits poids autour des chevilles afin d’augmenter la difficulté de l’entrainement? 

  11. J’ai les extrémités inférieures enflées. Mon médecin m’a recommandé de ne pas trop me tenir sur les pieds. Est-ce que marcher est mauvais pour les enflures? 

  12. Sur un tapis roulant ou une bicyclette, est-ce que c’est mieux de faire 10 minutes à une vitesse rapide que 20 minutes à une vitesse plus lente? 

  13. Je passe toute la journée seul(e) à la maison pendant que mon époux(se) est au travail. Est-ce que je dois toujours être supervisé(e) par quelqu’un lorsque je fais de l’exercice?

  14. Certains jours je me sens très bien et je sens que je peux marcher très longtemps ou que je peux exécuter mon programme d’exercice très rapidement. D’autres jours, je n’ai pas d’énergie pour me lever du sofa. Comment puis-je savoir comment m’exercer durant ces deux jours?

  15. Comment puis-je savoir si mon centre de transplantation offre des programmes d’exercice?

  16. Je veux commencer à faire de l’exercice – qu’est-ce que je devrais faire?

 

 

1. L’exercice est-il difficile pour les patients greffés?

 

Oui, faire de l’exercice peut parfois être plus difficile chez les patients greffés à cause de certaines pre et post limitations liées à la transplantation. Même si chaque greffe d’organes solides représente différents défis, beaucoup de problèmes qui affectent l’habilité de faire de l’exercice sont communs à travers les types de transplantations (cardiaque, pulmonaire, rénale, etc.) Les études ont démontré que la fonction de l’ancien et du nouvel organe n’est pas la seule cause de la limitation de l’exercice avant et après la transplantation.

Les patients qui attendent pour une transplantation ont d’habitude une capacité réduite pour faire de l’exercice. Ceci peut être causé par:

  • Une maladie chronique grave

  • Une déplétion nutritionnelle

  • Un faible taux de fer

  • Une diminution du niveau d’activité

  • Une faiblesse musculaire

  • De l’essoufflement

  • De la fatigue

Les patients qui ont reçu une transplantation peuvent aussi avoir une capacité réduite pour faire de l’exercice. Ceci peut être causé par:

  • Un long séjour à l’hôpital

  • Une longue période d’activité réduite

  • Des effets secondaires des médicaments immunosuppresseurs

  • Des épisodes d’infection et/ou de rejet après la transplantation

  • D’autres complications reliées à la greffe

Même si cela peut être difficile, il est important pour les patients de prendre part à des activités et des exercices physiques appropriés avant et après la greffe afin de rester actif et en santé.

 
 
2. Pourquoi l’exercice est-il bénéfique pour les patients greffés?

 

Faire de l’exercice aérobique, de force et/ou de flexibilité peut avoir beaucoup de bénéfices. Il y a beaucoup de bénéfices qui sont déjà bien connus dans la population en général qui peuvent s’appliquer aux patients greffés aussi. Ceux-ci incluent:

  • Force accrue des muscles et des os

  • Amélioration de la qualité du sommeil

  • Meilleure santé cardiovasculaire

  • Augmentation de l'énergie

  • Réduction du stress et de l'anxiété

  • Abaissement de la pression artérielle

  • Meilleur contrôle du sucre dans le sanguin

  • Amélioration de l'humeur

  • Meilleure mémoire

 

Des études ont aussi démontré que les patients greffés qui prennent part dans un programme d’exercice reçoivent beaucoup de bénéfices. Ceux-ci incluent:

 

  • Augmentation de la force musculaire

  • Plus grande habilité de retourner au travail et ses activités de loisir

  • Augmentation de la capacité d’exercice

  • Abaissement de la pression sanguine

  • Meilleure qualité de la vie

 

 
3. Est-ce que l’exercice est bon pour moi?

 

Oui, l’exercice est habituellement sécuritaire pour tous ceux qui attendent ou qui reçoivent une transplantation d’organe – c’est la clé pour rester en santé! Afin d’assurer sa sécurité, il est important que les individus aient des suivis médicaux afin de s’assurer qu’il n’y a pas de limitations spécifiques à l’exercice. Aussi, il est important de suivre les directives recommandées de l’exercice pour les candidats et les receveurs de transplantation. Les patients en attente d’une greffe ont souvent besoin d’être supervisés lorsqu’ils prennent part à des activités physiques. Les nouveaux receveurs ou les receveurs souffrants pourraient être suivis suite à la transplantation en milieu hospitalier par un physiothérapeute qui pourrait fournir plus d’information sur les exercices à faire. Suite à leur sortie de l’hôpital, ils pourraient aussi consulter un autre spécialiste de l’exercice pour recevoir un programme d’exercice personnalisé. Les receveurs à long terme qui se sentent bien peuvent suivre un programme général d’exercice, tel que celui introduit sur la page des Patients greffés et aidants sur ce site. (hyperlien)

 

Afin de déterminer si votre centre de transplantation offre un programme d’exercice, demandez à votre coordinateur de transplantation ou à votre médecin. Vous pouvez aussi consulter notre Répertoire national de programmes de réhabilitation des greffés qui inclue beaucoup des programmes d’exercice au Canada.

 

 

4. À quelle intensité devrais-je m’exercer? À quelle fréquence? Quels exercices spécifiques dois-je faire ?

 

Lorsque vous faites de l’exercice, il est important d’être conscient de vos limites et de graduellement augmenter votre niveau d’activité. Une simple façon de contrôler l’intensité du niveau d’exercice est à travers le test du «parler-chanter-haleter» : si vous êtes capable de parler avec des phrases courtes, alors vous êtes à la bonne intensité; si vous haletez et vous ne pouvez que dire deux ou trois mots à la fois, alors vous vous exercez à une intensité trop élevée; si vous êtes capables de chanter en faisant l’exercice, alors le niveau d’intensité est trop bas. 

Une échelle commune permettant de juger votre niveau d’intensité est la suivante: «Évaluation de l’effort perçu» (cliquez ici pour télécharger) (disponible en anglais seulement). Vous pouvez utiliser cette échelle afin d’évaluer à quel point vous vous poussez physiquement durant l’exercice, incluant votre niveau d’essoufflement et votre fatigue musculaire. Durant les exercices, la plupart des gens devraient se situer entre 3 et 5, ce qui représente la zone d’entrainement modéré à intense.

Il y a différents types d’entrainements incluant des exercices d’aérobique, de force, d’équilibre et de flexibilité. C’est bien de diversifier les sortes d’activités physiques auxquelles vous prenez part. Afin d’atteindre les bénéfices maximaux, vous devriez accumuler au moins 150 minutes d’exercice d’aérobique d’une intensité modérée à vigoureuse par semaine, par des sessions de 10 minutes ou plus.  Il est aussi bénéfique d’ajouter des activités de renforcement musculaire en utilisant les principaux groupes musculaires, 2 à 3 jours par semaine avec 1 jour de repos entre afin de permettre à vos muscles de récupérer. Pour augmenter votre force musculaire, vous devriez choisir un poids que vous pouvez soulever 8 à 10 fois et qu’à la fin des soulèvements, vous ressentez une fatigue musculaire.  Un bon point de départ pour le renforcement musculaire est de commencer par un ensemble d’exercices (8 à 10 soulèvements). Une fois que cet ensemble de soulèvements devient facile (c’est-à-dire que vous ne ressentez plus vos muscles fatigués), vous pouvez augmenter le poids ou ajouter un autre ensemble du même exercice.

 

 

5. Comment savoir si j’en fais trop?
 
Si vous vous sentez très fatigué pour le reste de la journée suite à votre programme d’exercice et vous n’arrivez pas à continuer vos activités quotidiennes de base, alors vous en fait peut-être trop. Aussi, si vous n’êtes pas capable de bien dormir suite aux exercices, c’est un signe que votre entrainement a été trop intense. Il y a certaines étapes que vous pouvez suivre pour vous assurer que vous ne poussez pas votre corps trop loin. Si vous êtes inhabituellement essoufflé ou si vous vous sentez fatigué durant n'importe quelle activité, ralentissez et reposez-vous. Arrêtez-vous et reposez-vous si: vous avez de la douleur dans la poitrine, au cou, aux épaules, aux bras, au dos ou à la mâchoire; si vous avez de la difficulté à avaler, à parler ou à voir; si vous vous sentez fatigué ou étourdi; si vous avez des enflures inexpliquées, des sueurs froides, des crampes musculaires sévères,  ou si vous avez d’autres symptômes préoccupants. Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
 
 
6. Je dois prendre du poids, mais l’exercice me fera perdre du poids, n’est-ce pas? Pourquoi devrais-je faire de l’exercice? 
 
L’activité physique consume des calories, ce qui peut mener à la perte de poids. Cependant, un des bénéfices de l’exercice est que vous allez augmenter la masse musculaire, ce qui est important pour votre santé en général. L’augmentation de la masse musculaire peut aussi vous aider à gagner du poids et à maintenir un poids sain. L’activité physique peut aussi augmenter votre appétit, alors vous pourriez sentir que vous mangez plus que lorsque vous étiez inactif. C’est important de travailler avec un diététicien enregistré afin de s’assurer que vous recevez assez de calories à partir de nourriture saine dans le cas où vous utilisez le programme d’exercice dans le but de gagner (ou de perdre) du poids.
 
 
7. Je n’ai pas d’énergie. Je ne veux pas perdre le peu d’énergie que j’ai en faisant de l’exercice. Ne devrais-je pas garder mon énergie pour le processus de transplantation? 
 

Non, ceci ne devrait pas être le cas. En fait, l’exercice physique peut vous aider à devenir plus endurant, ce qui est important lors de la procédure de transplantation ainsi que pour le rétablissement qui s’ensuit. Afin de minimiser les problèmes d’énergie, vous pouvez pratiquer le principe de la «conservation d’énergie». Cela veut dire que vous essayez de faire les activités qui demandent le plus d’énergie au moment de la journée où vous vous sentez le plus énergétique. Si vous êtes une personne matinale, vous pouvez faire de l’exercice le matin et vous reposer avant de continuer avec vos autres activités quotidiennes. Vous pouvez aussi prendre des pauses fréquemment pendant votre programme d’exercice ou vos activités, au lieu de vous reposer pendant une longue période à la fin de la journée.

 

Autres conseils afin de garder son énergie tout au long de la journée:

  • Ayez une bonne mécanique corporelle - cela peut se faire en maintenant une bonne posture lorsque vous êtes assis, debout ou en mouvement;

  • Éliminez les pas inutiles - par exemple, si vous allez faire cuire quelque chose, rassemblez tous vos ingrédients du réfrigérateur et  du garde-manger sur le comptoir avant de commencer, afin de ne pas marcher continuellement dans la cuisine;

  • Assoyez-vous durant certaines de vos activités au lieu de rester debout;

  • Ayez un rythme d’activité régulier tout au long de la journée et prévoyez un horaire de repos;

  • Alternez les jours d’exercice;

  • Utilisez les dispositifs d'assistance (marchette, banc du bain, etc.).

 

8. Pourrais-je monter et descendre les escaliers pour faire de l’exercice? 

 

Oui, la montée d’escaliers est un type d’exercice – monter et descendre 2-3 marches lentement peut être un exercice alternatif, mais celui-ci n’est pas recommandé pour certains candidats de transplantation à cause du risque de chutes. La montée d’escaliers peut être assez intense et pourrait ne pas convenir à tout le monde. Un simple exercice qui ne requiert aucun équipement est la marche et c’est une bonne option alternative.

 

 

9. Je pense que je devrais essayer de marcher plus souvent sans ma marchette. Je ne veux pas en devenir trop dépendant. Est-ce que c’est la meilleure façon de dépasser mes limites? 

 

Non! C’est mieux d’utiliser la marchette jusqu’à ce que vous n’en avez plus besoin. La marchette contribue à votre équilibre et sans elle, une chute ou une fracture pourrait retarder la greffe ou votre rétablissement poste-transplantation. Si vous utilisez la marchette afin de transporter votre oxygène, c’est une bonne façon pour conserver votre énergie pour vos activités quotidiennes plutôt que de se fatiguer en le portant. Aussi, l’utilisation d’une marchette pourrait aider certaines personnes à se sentir moins essoufflées et à marcher plus longtemps. Elle pourrait aussi renforcer votre confiance, comme elle vous permet de vous reposer en tout temps.

 

 

10. Est-ce que c’est une bonne idée de marcher avec des petits poids autour des chevilles afin d’augmenter la difficulté de l’entrainement? 


Non, ce n’est pas une bonne idée, puisque cela augmente la chance de faire une chute. Si vous voulez augmenter l’intensité de l’exercice, vous pouvez mettre des poids autour de vos poignets à la place.

 

11. J’ai beaucoup d’enflures aux extrémités inférieures. Mon médecin m’a recommandé de ne pas trop me tenir sur les pieds. Est-ce que marcher est mauvais pour les enflures? 

 

La clé est d'équilibrer l'activité de la marche avec l'élévation de vos pieds tout au long de la journée. La marche aide les muscles de vos jambes à pomper le fluide dans la circulation, et l’élévation de vos pieds contribue à réduire l'enflure. Les deux sont importants, mais trop de l'un ou de l’autre n’est pas bon.

 

 

12. Sur un tapis roulant ou une bicyclette, est-ce que c’est mieux de faire 10 minutes à une vitesse rapide que 20 minutes à une vitesse plus lente? 

 

Pendant l’exercice, vous devriez cibler une intensité qui vous essouffle un peu, mais qui vous permet quand même de parler et vous devriez essayer de garder ce rythme le plus longtemps possible. C’est mieux de marcher plus lentement pendant plus longtemps afin d’améliorer son endurance cardiovasculaire.

 

 

13. Je passe toute la journée seul(e) à la maison pendant que mon époux(se) est au travail. Est-ce que je dois toujours être supervisé(e) par quelqu’un lorsque je fais de l’exercice? 

 

Cela dépend! Si vous êtes en attente d’une greffe, si vous avez été greffé récemment ou si vous ne vous sentez pas bien, alors c’est mieux d’avoir quelqu’un de présent juste au cas où quelque chose tournerait mal (vous ne vous sentez pas bien ou vous vous blessez). Cependant, si vous êtes un récipient d’organe depuis longtemps ou un candidat de transplantation stable et vous avez participé à un programme d’exercice pour quelques semaines et vous êtes habitués avec les exercices, alors il serait correct de s’exercer tout seul. L’exercice entre amis est plus amusant et peut être une source de motivation supplémentaire!

 

 

14. Certains jours je me sens très bien et je sens que je peux marcher très longtemps ou que je peux exécuter mon programme d’exercice très rapidement. D’autres jours, je n’ai pas d’énergie pour me lever du sofa. Comment puis-je savoir comment m’exercer durant ces deux jours? 

 

C’est naturel d’avoir ce sentiment en étant un patient greffé. Parfois, ce qui est le plus difficile, c’est de commencer l’exercice. Une fois que vous commencez, vous pourriez être surpris, à quel point l’activité vous fait ressentir mieux. Si vous apprenez comment vous contrôler et comment atteindre le niveau d’intensité qui vous essouffle un peu, mais qui vous permet quand même de parler, alors votre corps va naturellement ajuster le niveau d’activité toléré chaque jour. 

 

 

15. Comment puis-je savoir si mon centre de transplantation offre des programmes d’exercice?


Pour déterminer si votre centre de transplantation offre des programmes d'exercice, demandez à votre coordonnateur de transplantation ou votre médecin. Vous pouvez également consulter notre Répertoire national de programmes de réhabilitation des greffés qui comprend un grand nombre des programmes d’exercice pour les greffés.

 

16. Je veux commencer à faire de l’exercice – qu’est-ce que je devrais faire?

 

C’est super!! Votre programme initial d’exercice physique va dépendre du stade auquel vous vous trouvez actuellement. Les patients en attente d’une transplantation ont souvent besoin d’être supervisés lorsqu’ils prennent part à une activité physique. Les receveurs récents ou les patients qui ne se sentent pas bien devraient consulter un spécialiste de l’exercice (comme un physiothérapeute) afin de recevoir un programme d’exercice sur mesure. Les receveurs de long terme peuvent suivre un programme d’exercice général tel que celui introduit sur la page des Patients greffés et aidants (hyperlien). Vous pouvez parler à n’importe qui de votre équipe de soins de santé en transplantation pour une assistance et des ressources supplémentaires sur l’engagement dans l’activité physique avant ou après la transplantation.

Si vous avez d’autres questions, veuillez nous contacter par le courriel suivant:

canrestore@cntrp.ca

 

Remerciements

Des remerciements spéciaux aux physiothérapeutes Nancy Howes (Centre des sciences de la santé de Londres), Lisa Wickerson, Denise Helm (Hôpital général de Toronto) pour leur contribution à la création de cette page.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon

© 2014 by the CDTRP

All rights reserved